9.1.07

Le mur s'effrite

Il y a deux mois, une nouvelle lubie étatique et autoritaire était dénoncée ici-même par Ronnie: la création d'un stage parental, dispositif censé aider par la contrainte les parents de jeunes délinquants. La recette nous était bien sûr présentée comme alliant prévention, éducation, aide sociale et création d'emplois. Le tout nappé d'une bonne sauce de démagogie: il fallait répondre à l'indignation des belges devant l'insécurité de nos gares, de nos rues.

Deux mois à peine donc, et le soufflet retombe déjà.

D'abord, il semble que ce genre de mesure, malgré un élan politique initial (vous avez dit démagogie?) n'a pas donné de résultat très concluant là où elle a été appliquée. Les mauvaises langues diront sans doute que c'est simplement parce qu'aucune évaluation n'a eu lieu? En France, le dispositif semble en passe d'être totalement abandonné sur le terrain, malgré les déclarations des politiques enthousiastes.

Ensuite, la mise en place de ce dispositif en Belgique pour avril 2007 a déjà donné lieu à quelque bricolage dont notre pays a le secret pour assurer le recrutement. Le financement reste décidement le nerf de l'extension du domaine de l'Etat. Peu importe puisque les acteurs de terrain semblent avoir bien peu d'enthousiasme: ils l'avaient même qualifié de gadget politique, imposé globalement sans même avoir fait l'objet d'expériences pilotes.

Rendez-vous en avril pour juger de ce mauvais plat réchauffé...

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil