13.11.07

Madrâneries

Rachid Madrane s'intéresse à Prométhée, CPS, et autres blogs anti-PS. Disons-le tout de go, si Madrane n'a rien d'autre à faire que de nous lire, sans doute ne vaut-il pas la peine que nous nous intéressions à lui. CPS n'est pas le CPaS du marketing politique.

Mais bon, malgré tout, on va faire à Madrane la pub qu'il nous a mendiée. Le discours de ce second couteau parmi les seconds couteaux mérité d'être analysé parce qu'il réflète sans doute celui des "capi" du PS. On notera par exemple son jugement sur les journalistes professionnels : visiblement ils ne le dérangent nullement. Il est vrai qu'à quelques exceptions près, il y a longtemps qu'ils ne dérangent plus personne, puisqu'ils suivent fidèlement les instructions du pouvoir en général et du boulevard de l'Empereur en particulier. Je pourrais illustrer la chose avec quelques anecdotes piquantes au sujet de coups de fil courroucés à des propriétaires de journaux ou des rédacteurs en chef, mais j'ai malheureusement promis la discrétion aux personnes qui me les ont rapportées. Quoi qu'il en soit, les journalistes qui entendent un Madrane les complimenter au sujet de leur "sens des responsabilités" devraient mourir de honte. A leur décharge, si nous écrivons tous sous un pseudonyme, c'est parce que nous ne nous faisons aucune illusion au sujet des méthodes de nos adversaires, celles qui ont par exemple forcé le courageux Mehmet Koksal, sur lequel Madrane fait hypocritement mine de s'appitoyer, à mettre la clef sous le paillasson d'Humeur Allochtone, le seul organe de presse libre que ce pays ait connu les dernières années. Voilà la presse indepéndante qu'apprécie Madrane, celle qu'il montre en exemple : un blog muet, tué par des racailles aux liens troubles avec le pouvoir.

On mettra sur le compte d'une intelligence défaillante les insinuations au sujet du téléguidage de ce blog par un cabinet du MR; nos lecteurs savent que nous avons critiqué sans relâche le PS bleu et son auxiliaire amarante et connaissent le mépris profond que nous vouons au monde politique, même si l'un ou l'autre trouve parfois grâce à nos yeux. A la réflexion, le seul parti politique qui n'ait pas été systématiquement pourfendu sur ce blog - malgré la profonde débilité de son programme - est Ecolo, seul parti à peu près honnête de ce pays.

Enfin, et c'est cela l'aspect le plus intéressant des déclarations de Madrane, on voit que la moindre contestation, même symbolique et confidentielle comme ce blog, est encore insupportable aux camarades du boulevard de l'Empereur. Visiblement, ça leur démange de faire la police politique d'Internet, au nom évidemment de l'anti-racisme et de la lutte contre l'extrème-droite. Et que nos lecteurs ne s'imaginent pas que parce que nous sommes irréprochables sur ces points tout danger serait écarté. Les victimes des procès de Moscou étaient elles aussi innocentes de ce dont on les accusait.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

4 commentaires

Blogger Bob a écrit...
Je te l'accorde que tant les gouts de Madrane (le "Libé " de July, pitoyable!) que sa conception de la presse (qui se doit d'être "filtrée" par une rédaction!),ne plaide pas en sa faveur...C'est bien malheureux puisqu'il est un des seuls candidats "allochtones" a ne pas être en "carton pâte"... Qui a les capacités de l'ouvrir, parfois même à bon escient... C'est à desespérer de tout !
à 3:30 PM
 
Blogger Alexandre a écrit...
Honnênete, Ecolo, c'est vite dit. Disons moi malhônnetes que les autres. Car toutes les petites combines qui se trament au niveau local loin des projecteurs n'ont parfois rien à envier aux 3 autres cocos. De même, à Bruxelles, au plus fort de l'affaire Kir, Ecolo ne voyait pas d'objection à continuer à soutenir la participation gouvernementale... Un poste de ministre bien visible vaut sans doute mieux que quelques principes qui n'apportent de toute façon rien sur le plan électoral, leur électorat étant grandement composé de fidèles suiveurs.
Alexandre
www.namurlibre.be
à 2:11 PM
 
Blogger melodius a écrit...
Cher Alexandre, j'ai bien précisé "à peu près". Il y a bien sûr des pourris chez Ecolo, mais l'honnêteté nous impose de reconnaître qu'ils sont l'exception plutôt que la règle, ce qui, tu l'avoueras, est assez extraordinaire pour un parti politique belge.

Je ne partage pas par ailleurs ton analyse de leur attitude pendant l'affaire Kir. Si chaque fois qu'un de leur partenaires gouvernementaux s'illustre par une nouvelle saloperie ils devaient quitter le gouvernement, ce serait plus simple de se dispenser d'y entrer.

En fait, ça me fait râler que le seul parti à peu près convenable de ce pays défende des idées aussi contraires aux miennes.
à 11:01 AM
 
Blogger melodius a écrit...
Bob, il n'est peut-être pas en carton-pâte, mais il est socialiste. Et ça se voit.

Je crois pour ma part qu'il faut arrêter de se focaliser sur l'origine des gens, et s'intéresser plus à leurs idées. On ne se portera pas mieux sous prétexte qu'on a passé les photos des gouvernements sous la lampe à bronzer. De la même manière, Mehmet Koksal n'est pas un excellent journaliste parce qu'il est turc, mais parce que c'est un type qui a le souci du travail bien fait et des couilles au cul.
à 11:06 AM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil