28.10.04

Des nouvelles d'Arsène

Je vous ai déjà parlé de mon ami Arsène, qui tente vaillamment, et malgré les bâtons que le Tyran lui met dans les roues, de créér une brasserie artisanale et de vivre de sa bière. Aujourd'hui, Arsène m'a envoyé le courrier suivant :

Mon cher Constantin,


Quelques nouvelles des douaniers de Halle pour passer une bonne soirée...j'ai encore reçu une visite de ces drôles de moucherons qu'attire la bonne odeur de la bière fraîchement brassée.venaient-ils enlever ma femme pour l'emmener de force aux cours d'"ingeburging"*? non,heureusement.

Il s'agissait juste d'une visite d'intimidation routinière. Après l'histoire de la jauge vient l'histoire de la clef; ils m'ont donné une semaine pour leur remettre le sésame de ma brasserie, faute de quoi, ils se réservent le droit de casser ma porte quand leur viendra l'idée de me faire un petit "goeiedag".

Ce n'est pas de la science-fiction et nous ne sommes pas dans une sombre république latino-bananière : ceci est l'inquiétant visage de la Flandre en 2004.

Demain, je me lève deux heures plus tôt pour ne pas être bloqué dans les tunnels à cause de quelques syndicalistes qui estiment que leurs conditions de travail se détériorent.

Pour terminer sur une note positive...la rédactrice en chef du soir éditorialise en première page sur la naissance de la "démocratie citoyenne". C'est-y pas beau la vie?


Bien à vous,

Arsène



* ingeburging : pourrait se traduire par "encitoyennement". Il s'agit de cours obligatoires que doivent suivre les épouses non-flamandes de résidents flamands afin de mieux appréhender la culture et l'identité flamandes et de devenir de gentilles flamandes. Vous m'objecterez qu'Arsène n'est pas flamand. Certes, mais les Flamands sont très attachés à leur Vlaamse Grond (la terre flamande). Quiconque habite en terre flamande est irréfragablement présumé être flamand, même et surtout s'il est wallon. Il recevra donc tous ses documents administratifs en flamand, sera prié de scolariser ses enfants dans l'enseignement flamand, estera en justice dans la langue de Vondel et devra remplir sa déclaration fiscale en flamand. Et se marier avec des flamandes. Et si elles ne sont pas flamande, qu'à cela ne tienne, on les flamandisera !
Je ne sais pas pourquoi, mais il y a des jours où je ne m'étonne plus d'apprendre que nombre de flamands ont collaboré avec l'occupant il y a soixante ans, et qu'il existait même une légion SS flamande.

** l'histoire de la jauge : il y a deux semaines, les fonctionnaires des accises (encore eux) sont venus exiger que mon ami Arsène installe - à ses frais - une jauge sur ses cuves afin de leur permettre de mesurer je ne sais quoi. Arsène, qui est bon brasseur, n'a nul besoin de la jauge en question, et c'est le point de vue qu'il a fait valoir, mais on lui a rétorqué qu'il n'avait pas le choix et qu'il était prié de s'exécuter avec ses propres deniers dans les plus brefs délais.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

2 commentaires

Blogger Claire a écrit...
Attend Constantin, ton pote est un danger public, il fabrique, oh la grande honte, de la bière, la sacro sainte boisson préférée des belges ;)

Il faut bien que votre tendre gouvernement vérifie qu'il ne donne pas une mauvaise image de votre beau pays, et qu'encore moins il puisse empoisonner la population flamande !!

Et les friteries hein, il controle la jauge de l'huile votre gouv j'espère, non parce que sans dec' c dangereux.
à 4:59 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Les gouvernants seraient quand même mal venus pour donner des leçons de sobriété. De Louis Michel à feu Alain Vander Biest ou l'ineffable Michel Daerden, l'ivrognerie est une cause commune en politique belge.
à 10:30 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil