9.12.04

Le bourbier

Comme souvent, une petite citation et une devinette.

Tout le monde sait ce qu'est une armée. Tout le monde sait ce qu'est une guerre.
Par exemple, on observe que l'Irak est actuellement en état de guerre, et que l'armée des USA est sur ce théâtre d'opérations. Parfois advient ce que l'on appelle des bavures, à savoir des erreurs pas forcément intentionelles au premier degré.

L'essentiel est de le reconnaître, et de corriger les lacunes du dispositif ayant conduit à une telle chose. L'outil-clé, pour cela, c'est l'enquête.
L'exemple typique est le cas des "tortures" d'Abu Ghraib, le Pentagone ayant fait preuve d'une grande diligence dans l'enquête.

Maintenant, la devinette. Qui a dit ceci:

"[je suis] opposé à une commission d’enquête, [..] [c'est une] idée inappropriée et maladroite.[Je demande] au Parlement de ne pas tomber dans une instrumentalisation des événements encouragée et souhaitée par [les protagonistes locaux], et de rester serein face à ces gesticulations. Une telle commission serait inappropriée car cela constituerait un acte de défiance à l’égard de nos militaires en poste dans ce pays. Or, nos militaires dans le contexte actuel ont plus besoin du soutien de la représentation nationale que de ses doutes et de ses critiques".


Allez hop, la réponse est ici. J'avoue avoir été sidéré par ce communiqué de presse, et surtout par l'identité de son auteur: l'homme en charge, en France, de l'examen des activités militaires de notre pays. C'est l'homme placé par la souveraineté populaire à l'Assemblée Nationale, ensuite choisi par ses pairs pour surveiller et observer l'armée.

C'est ce que l'on appelle, en théorie, un organisme de contrôle.

Nous apprenons que Guy Tessier, président de la commission de la Défense de l’Assemblée nationale, est le chef des pom-pom girls de l'Armée Française, le rôle de cette commission semble être moins l'enquête indépendante pour le compte du peuple français qu'un fan club de l'armée française.

A quoi servez-vous, M. Tessier? Quand allez-vous faire votre travail? Etes-vous aux ordres du peuple français ou bien êtes-vous en place pour servir d'autres intérêts, comme celui de votre parti?


Il serait temps de se pencher très sérieusement sur cette affaire ivoirienne, comme le recommande le député Jacques Godfrain (ancien ministre)

On pourrait déjà s’intéresser à l’assassinat du général Gueï, quels en sont les responsables. On pourrait parler de votre collègue journaliste [Jean Hélène] assassiné, également dans cette commission d’enquête.[..]

On pourrait également s’intéresser au financement de l’achat des hélicoptères et des avions sukkoi; par quelle filière l’argent a pu arriver pour financer ces armes de guerre ? Qui étaient les pilotes ? Qui les payait ? [..] Ce que je prétends, c’est qu’il y a des zones d’ombre graves dans ce dossier, que toute la vérité doit être faite. Mais, c’est vrai que quelque fois, ces demandes de commission d’enquête sont des véritables boomerang.
Post Scriptum 1 : Voir l'état des débats sur ce sujet de la Côte d'Ivoire sur le forum libéral francophone Liberaux.org.

Post Scriptum 2: Je rappelle qu'en France, les tribunaux militaires n'existent plus depuis 1981, et que la juridiction en charge des armées s'appelle "tribunal aux armées", instance composée de juges civils appliquant le droit commun, sous la tutelle du Procureur de Paris. Pas de nouvelles de cette juridiction, malgré l'extraordinaire flou entourant cette affaire ivoirienne, qui devrait normalement imposer à tout être sensé l'ouverture d'une enquête préliminaire - au minimum!

Post scriptum 3: Le 30 novembre dernier était diffusé sur Canal + un reportage contredisant les thèses de l'armée française concernant la légitime défense. D'après le Canard Enchaîné, il était prévu qu'il soit rediffusé le 6 décembre, ce qui n'a malheureusement pas pu avoir lieu, compte tenu des pressions de M. Fourtou, président de Vivendi, sur Bertrand Méheut, président de Canal +.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

2 commentaires

Blogger Chitah a écrit...
Françaois Hollande, hier, dans 100 minutes pour convaincre, avait une argumentation en deux points:
* les vrais vilains, ce sont les ivoiriens que ce soit coté Forces Nouvelles ou coté Gbagbo, les deux factions ayant a de multiples reprises violé les droits de l'homme, etc... (dixit Hollande) donc, dans l'absolu, la France n'a rien à se reprocher.
* sur ce qui s'est passé avec les militaires français, il a dit texto: pas besoin de justice internationale (tiens, tiens) on peut gérer cette affaire en France, en interne.

Ainsi, on voit que le comportement du chef de l'opposition en France, est tout à fait analogue à ce que l'on reproche aux USA et à son armée: arrogance, suffisance, et sentiment d'absolue impunité.
à 4:28 PM
 
Blogger Chitah a écrit...
Voici le script de l'émission à laquelle j'ai fait référence:

ALAIN DUHAMEL
La Côte d’Ivoire, les autorités officielles ivoiriennes ont demandé aux Nations unies qu’une enquête internationale soit ouverte à propos du comportement des troupes françaises en Côte d’Ivoire. Alors je voudrais savoir comment vous, vous voyez les choses, est-ce que vous considérez que c’est une manipulation du pouvoir ivoirien, qui en a déjà mis quelques-unes en œuvre depuis les dernières semaines, ou au contraire une requête légitime ?

FRANÇOIS HOLLANDE
Je pense que s’il y a une enquête à mener en Côte d’Ivoire, c’est sur le comportement du pouvoir ivoirien, et même des rebelles ivoiriens, de l’ensemble des protagonistes depuis maintenant 2 ans en Côte d’Ivoire, et des atteintes multiples aux droits de l’homme, là est la première enquête. Puis il y a une enquête que nous demandons, les socialistes français, sur la politique de la France en Côte d’Ivoire depuis 2 ans, et subsidiairement ce qui s’est passé ces derniers jours. Nous voulons connaître, nous voulons savoir, et je souhaite que dans notre Parlement, nous puissions avoir cette commission d’enquête. Je ne souhaite pas d’enquête internationale, ça n’a pas de sens, et je pense que là c’est une manœuvre du régime, ce que je souhaite c’est une enquête en France, au sein du Parlement français, et avec les moyens qui peuvent nous être donnés par la République.
à 3:47 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil