8.9.06

De balk in het eigen oog

Yves Leterme, Ministre-Président de la Région Flamande a franchi récemment les limites du débat civilisé en déclarant à "Libération" que les francophones de la périphérie sont "ne sont pas en état intellectuel d'apprendre le néerlandais". Il faut en réalité entendre par là qu'ils ne se laissent pas assimiler, ce qui est au demeurant parfaitement compréhensible puisqu'ils sont largement majoritaires autour de Bruxelles. On n'a pas l'habitude de voir un homme d'état s'exprimer en des termes racistes au sujet d'un groupe de personnes soumises à son autorité - car nous parlons ici de personnes qui vivent en Région Flamande - du moins en Europe occidentale. Imagine-t-on par exemple Jacques Chirac se plaindre du niveau intellectuel insuffisant des Bretons ?

La majeure partie des commentateurs flamands estime qu'il n'y a pas là de quoi fouetter un chat, puisque la majorité des Flamands n'y verrait pas malice.

Pour ma part, ça me semble surtout démontrer que la majorité des Flamands a un grave problème qui mérite bien plus les attentions d'Yves Leterme que les malheureux francophones de la périphérie. Je me contenterai de relever trois incidents relatés dans la presse cette semaine : l'arrestation de militaires flamands néo-nazis suspectés de préparer des attentats, l'ordre illégal du bourgmestre de Beveren aux écoles primaires de son bled de ne pas inscrire des enfants tsiganes, et de manière plus anecdotique, la parution la semaine dernière dans Brussel Deze Week d'une petite annonce proposant l'achat d'un appartement dans un immeuble malinois décrit comme "vreemdelingenvrij", c'est-à-dire "sans étrangers". Ca se passe de commentaires.

Il est grand temps qu'Yves Leterme balaye devant sa porte, et s'il pouvait également s'interroger sur le lien entre ces incidents et le nationalisme mono-ethnique et mono-culturel qu'il defend, mon bonheur serait complet.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

5 commentaires

Blogger RonnieHayek a écrit...
Quand on voit qu'il a conservé un Marino Keulen dans le gouvernement flamand, il y a de quoi se montrer pessimiste. Rappel au lecteur des déclaration du susnommé il y a deux ans :

http://chacun-pour-soi.blogspot.com/2004/09/intgration-et-valeurs-occidentales.html
à 10:33 AM
 
Blogger APlennevaux a écrit...
Excellent article. Melodius for buurgemeester !

°-¨
à 11:48 AM
 
Blogger melodius a écrit...
J'eus au moins espéré "Melodius Minister-President !"...
à 12:06 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
J'eusse, j'eusse. ;-)
à 12:39 PM
 
Blogger Constantin a écrit...
Hé hé, on peut faire sortir le Mélodius de Flandre, mais pas la Flandre du Mélodius ...

Alleï breuke, lach mo, en pak ne goo pintje, 't es on maa !
à 2:58 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil