27.1.07

La délation est la santé de l'Etat

Autrefois, la police servait à arrêter les délinquants. Aujourd'hui, elle est employée à des fins politiques: ficher et placer sur écoutes les contestataires de tout poil et, désormais, vérifier si les ordres du Big Brother sanitaire sont respectés. Des délits sans victime sont donc verbalisés, de surcroît sur dénonciation. Cela donne une haute idée de la mentalité ambiante. À l'évidence, le mouchardage est une activité qui ne peut que s'accroître dans nos sociétés de plus en plus socialistes. Comme l'écrit Pierre Lemieux, adversaire résolu du totalitarisme sanitaire: "Quand l'État dicte ce que l'on peut consommer chez soi, comment ranger une arme dans sa chambre à coucher, ou comment rédiger des affichettes dans son commerce, le mouchardage devient un outil indispensable de politique publique. Quand il n'y a pas de cadavres, il faut un mouchard."

La santé morale de nos contemporains semble décidément vouée à être chaque jour davantage minée par le cancer social-démocrate. Le pire est donc encore probablement à venir.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil