13.12.04

L'Etat colonisé

Sur ce blog, nous sommes habitués à dénoncer les méfaits des gangsters de l'Etat et de ses affiliés, au premier rang desquels les syndicats comme le MEDEF ou la CGT. Je vous renvoie notamment au billet Etat=maffia?, qui expose le principe de base de fonctionnement d'un Etat.

Ces gangsters, homme de l'Etat et syndicalistes, travaillent dur chaque jour à se faire attribuer une part du gâteau (des gâteaux devrais-je dire!). Un exemple avec cet autre billet concernant le groupe bancaire franco-belge Dexia, où Ronnie a bien insisté sur une des caractéristiques clés: la répartition des postes de direction et du pognon des français est basé sur le principe des chaises musicales.
Un dernier exemple, probablement l'un des pires, la Sécurité Sociale, avec cet épisode charmant de la gestion paritaire: une conférence des SS mondiales tout frais payés à l'autre bout du monde (forcément, à Vesoul ou Béziers, ça aurait moins de gueule), la délégation française était de loin la plus nombreuse.

Il va de soit qu'une des origines principales de ce gangstérisme est d'une part l'étatisme, en soi, mais aussi l'interdiction du syndicalisme dans notre pays, le récent cas de l'UNSA, qui n'a pas été invité à participer au festin de pillage de la France, le Conseil d'Etat lui ayant claqué la porte au nez.

Ce qui m'amène à parler d'un petit entrefilet paru dans Les Echos:

Le numéro deux de la CFDT devrait rejoindre GDF
Michel Jalmain, qui va quitter la CDFT, devrait intégrer la direction du développement durable de Gaz de France. [..] Michel Jalmain a trouvé un point de chute à Gaz de France.

[..]Le syndicaliste, ancien secrétaire général de la fédération de la construction-bois, devrait intégrer la direction du développement durable de l'entreprise publique. La thématique semble en passe de devenir une voie privilégiée de reclassement des anciens cédétistes.


Voilà qui est interessant: ce nouveau concept bidon de développement durable aura au moins fait un heureux, Michel Jalmain va pouvoir s'adonner aux joies du slideware, ce que l'on appele techniquement "raconter n'importe quoi".
Un heureux? Un seul heureux? Mais non: les maffieux sont solidaires entre eux, il y en a pour tout le monde!
L'ancienne secrétaire générale, Nicole Notat, a créé une agence de notation sur cette question. L'ancien secrétaire général de la fédération de la chimie CFDT, Jacques Khélif, est, lui, devenu directeur du développement durable de Rhodia.
Nicole Notat dirige Vigeo, devinez comment s'appele l'actionnaire principal: Eulia, fruit du regroupement de la Caisse d'Epargne et de la Caisse des Dépôts et Consignations, deux représentants de l'ultralibéralisme en action.
Les autres actionnaires sont d'une part des syndicats, d'autre part des grandes entreprises amies, ce qui reflète une fois de plus l'alliance Big Business-Big Government.
Quand à Rhodia, nul besoin de préciser que c'est une ancienne filiale d'entreprise nationalisée, dont les actionnaires principaux sont Aventis et le Crédit Lyonnais (aussi nationalisée puis privatisée ànouveau

L'article des Echos se termine sur une question:
Le paradoxe est que Michel Jalmain arrive dans une entreprise où la CGT est majoritaire. On attend la réaction de cette dernière.
Tiens, c'est vrai ça: pourquoi la CGT partage-t-elle son fromage? La réponse dans quelques temps, sûrement, j'ai hâte de goûter aux arguments des uns et des autres.....
Il est à noter que Les Echos a désormais pris acte de ce que les industries électriques et gazières françaises sont la propriété du syndicat communiste CGT.

Joyeux Noël à tous, et du fond du coeur, au nom de Monsieur Jalmain, je remercie les français d'être des larves, des esclaves, des gens que l'on peut voler facilement. Merci à toi, peuple de France.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

3 commentaires

Blogger Chitah a écrit...
Peut-être un poil trop long, cet article...
à 2:35 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Moi, je le trouve parfait cet article. Comme toujours; riche d'infos. Merci à toi pour ta précieuse contribution au blog.
à 5:52 PM
 
Blogger Sylvain a écrit...
Cette attitude est décevante (mais sans surprise) de la part d'anciens dirigeants de la CFDT. J'ai jadis adhéré à ce syndicat et je lui ai longtemps gardé une certaine sympathie.
à 7:27 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil